Je valse à deux temps


Atelier du 22 Mai 2012, dont l’enregistrement sonore sera mis en ligne prochainement.

Enjeux

Cette nouvelle séance intitulée « Je valse à deux temps : entre recherche et profession artistique » accueillait Muriel Deltand, docteur en sciences de l’éducation et musicienne professionnelle –flûtiste. Son intervention était l’occasion de découvrir un parcours original, lors duquel l’envie de mener une thèse s’est révélée à la suite de plusieurs expériences professionnelles.

Comment en vient-on à la recherche après plusieurs expériences professionnelles ? Comment le doctorat valorise un parcours professionnel ?

Réponses

S’orientant assez tôt vers une carrière de musicienne professionnelle, Muriel Deltand s’est ensuite dirigée vers l’enseignement à la Haute Ecole libre de Bruxelles. Elle y est par la suite chargée d’une mission portant sur les conditions de travail de ses collègues enseignants, activité qu’elle définie comme un « travail d’ingénieur » où observation et management d’équipes sont de mise. Elle souhaite alors aiguiser son regard sur la profession d’enseignant tout en prenant appui sur l’enseignement de la musique, qu’elle connaît. Face à l’inexistence, en Belgique, d’un diplôme music education sur le modèle anglo-saxon, elle se projette alors vers un doctorat puisant dans les deux disciplines : sciences psychologiques et éducation portant sur les dynamiques identitaires des musiciens enseignants.

Pendant et après sa thèse, elle n’établit donc jamais de frontières étanches entre son activité professionnelle et son doctorat. Chaque activité venant en fait renforcer l’autre. Muriel Deltand nous rapporte que sa manière de construire des rapports d’expertise se nourrit de ces deux expériences : elle part des pratiques de ses collègues enseignants, les réinterprète au prisme des sciences psychologiques et de l’éducation pour enfin mieux y revenir. Ses activités professionnelles actuelles montrent donc une continuité parfaite entre son expérience de musicienne, celle d’enseignante, celle de formatrice, et les travaux de recherche qu’elle mène.

Autre atout offert par son doctorat et son ancrage dans le milieu académique : la lecture complexe qu’elle propose aujourd’hui du métier d’enseignant sur lequel elle se penche. Elle s’inscrit durablement dans une approche transdiciplinaire, grâce à laquelle elle enrichit ses recherches d’un dialogue régulier avec d’autres spécialistes : physiciens, historiens ou autres.

Débats

Néanmoins, cette « multi-positionnalité » n’est pas toujours confortable. Muriel Deltand est revenue sur cette distinction ressentie dans son laboratoire entre « chercheur professionnel » et « professionnel de la recherche ».
Une autre difficulté est évoquée ici, et dont nos précédents intervenants se sont déjà fait les témoins, celle de « rapporter » des connaissances scientifiques à des professionnels non-initiés au langage académique.
Enfin il appartient à chacun, nous rappelle Muriel Deltand, de saisir l’opportunité offerte par le doctorat : celle d’investir plusieurs milieux professionnels et de sans cesse pouvoir diversifier et enrichir son parcours.

À vous !

Nous cherchons à améliorer la qualité et la pertinence de nos événements. Faites-nous part de vos retours, par commentaire ci-dessous et en répondant à ce sondage. Vous pouvez aussi nous adresser un mail à cette adresse. Merci ! 

La séance "Je valse à deux temps" a été :

Loading ... Loading ...

// //